Première expérience HelpX : l’esclavage moderne

J’arrive très enthousiaste à ma première place pour faire du HelpX.

C’est quoi le HelpX ?

Comme le Woofing, mais via un différent site, on peut rejoindre des fermes, des maisons, des auberges etc… pour aider à diverses tâches, et en retour, on est nourri et logé. Bon deal pour faire une halte pendant un voyage non ?

J’arrive donc à cette place, dans la Hockley Valley, une maison censée devenir un centre de santé pour femme plus tard. J’ai été attiré par les paysages, la place en elle-même et aussi la personne qui habite ici. En effet, elle a beaucoup voyagé à travers le monde pour écrire un livre à propos de personnes ayant vécu un siècle. Intéressant.

DSCF4301 DSCF6045modif DSCF6047modif

Je débarque au même moment où un compatriote est sur le départ. Apparemment, ils ont eu un différent. Mon hôte me disant que le mec est pas sérieux.

Je dépose mes affaires en fin d’après-midi. Pas de travail pour cette première journée donc. Je prends mes marques dans ma nouvelle chambre à l’ambiance méditerranéenne. La température me transporte pas dans l’ambiance, il fait froid dans cet endroit encore. J’ai ensuite le droit à un bon dîner, avant de m’endormir sous ma grosse couette.

DSCF4300

Nouvelle journée, et cette fois, au travail. Mon hôte annonce la couleur : 5h par jour, tous les jours. Si tu veux un congé, tu travail plus sur un jour. C’est sympa ça, le temps pour faire des visites…

Le travail est pas si dur, juste fatiguant à la longue. Il faut s’occuper du jardin, nettoyer le terrain, creuser un trou, nettoyer la piscine, couper des branches, et trois jours à mettre des tapis en dessous de cailloux pour un parking sans herbe.

Après deux jours de travail solitaire, une Espagnole me rejoint. Ça fait du bien d’avoir de la compagnie. En effet, avec notre hôte, c’est pas la joie. Nous ne partageons même pas les repas, et nous devons retourner dans nos quartiers pour la soirée.

Je me sens comme de la main d’œuvre.

J’ai rencontré un Canadien lors d’une visite au general store pour utiliser internet, et on s’est arrangé pour aller faire une rando une après-midi (après s’être acquitté des heures supplémentaires).  Forêt, falaises, lacs, le paradis Canadien. On observe même des tortues sauvages dans ce petit lac.

DSCF6011modif
DSCF6004modif  DSCF6014modif DSCF6030modif

Je reste dans cet endroit car mon hôte m’a arrangé un trajet avec sa sœur en direction de Sudbury, ma prochaine étape, en échange de deux jours de travail. Ça m’arrange pas mal, car ici, je suis vraiment paumé, et le stop semble difficile. D’autant plus que l’endroit où sa sœur nous amène travailler semble plus intéressant.

Avant de partir de cette région, je passe un week-end chez des amis de mon hôte. C’est dans une ferme, qu’a acheté un ancien joueur de football (le vrai, pas le truc européen) et sa femme. Des gens simple et amicaux. Durant ces quelques jours, j’ai la chance d’observer un coyote, conduire un ATV (véhicule tout terrain), faire de l’escalade en travaillant, parler football avec mon hôte… On mange ensemble, on discute, l’échange est plus sympa ici.

DSCF6072modif IMG_4039modif IMG_4072modif IMG_4081modif

Après cela, je prends donc la route pour Parry Sound, où je passe juste une nuit et une courte matinée. J’e visite la ville une heure à vélo très tôt le matin car on part l’après-midi pour la maison de campagne un peu plus au nord.

DSCF6090modif
DSCF6094modif

La prochaine étape, plus au nord, est Britt. Je rencontre deux Allemandes, qui sont là pour aider aussi. On est monté ici surtout pour être présent pendant les réparations d’un plombier. L’endroit est complètement en travaux, et c’est le camping. Pas de douches, pas d’eau chaude.

On a quelques tâches, comme mettre le dock en place, et quelques autres petits trucs. Je répare aussi un bout d’une pompe à eau pour récupérer l’eau du lac, qui est potable.

DSCF6117modif  DSCF6120modif
DSCF6112modif

Rencontre avec un Ours

 

Le dernier jour après le travail, on s’en vas marcher un peu en direction de la Georgian Bay, et après avoir vu des traces d’ours, on en rencontre enfin un vrai ! Il était à 50 mètres devant nous environ ! Même pas peur. Ces ours sont plutôt timides apparemment, et si vous êtes vraiment proche, il suffit de faire beaucoup de bruit pour les faire partir. Là, on a juste rebrousser chemin.

DSCF6119modif DSCF6122modif

Un bilan mitigé. C’était quand même une belle expérience, car j’ai pu voir de belles choses et rencontrer des gens sympas, mais j’en attendait plus. Un vrai échange avec mon premier hôte aurait été appréciable et surtout le respect des conditions d’un helper.

Normalement, c’est 5 heures pas jours, avec deux jours de repos par semaine. 

Mon deuxième HelpX aura lieu dans la Okanagan Valley, et je vais travailler dans un vignoble ! Je suis pressé de voir ça !

En attendant, je vais faire du stop pour traverser le Canada. A voir dans le prochain article.

Advertisements

One thought on “Première expérience HelpX : l’esclavage moderne

  1. Pingback: Traversée du Canada en stop | Voyagez votre vie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s