Au fin fond du sud-ouest de l’Ontario

Après m’être remotivé quelques jours à London, je prends donc la direction de KW (Kitchener-Waterloo).

Départ épique, je fait du stop sous la neige, il fait -10°C en ressenti et j’ai deux pulls (ben oui, j’ai pas pris de truc d’hiver vu que j’allais en Californie …). J’ai mis cinq heures, avec trois différentes voitures, pour 100km. Champion ! Merci au deuxième monsieur qui m’a offert des gans de maçon, que j’ai facilement confondu avec des North Face sur le coup.

vlcsnap-2014-05-03-15h21m13s89

J’arrive chez mon hôte Mike à Waterloo. Il me prépare à manger et on discute, surtout sur la bouffe, l’alcool, et le langage. Il parlait un peu de français, c’était sympa. Il me fait goûté le vin que fait sa mère ! Ça ressemble plus à du jus de fruit, mais pas mauvais.

Bref, je suis tombé sur un super gars, qui me dit que je verrai son coloc Jeff, qui est une perle d’après ses dires.

Et pour cause, son colocataire est prof de Yoga et m’offre de venir le lendemain matin pour un cours gratuit, et aussi de le joindre pour faire de l’escalade pendant la soirée.

Avant ça, j’ai donc découvert les deux villes qui sont attachées l’une à l’autre. Waterloo possède une université et le campus est plutôt sympa :

DSCF4036 DSCF4037

Je marche pas mal dans ce coin et je prends ensuite la route vers Kitchener. Mon hôte m’a conseillé le park Victoria (y’a un parc victoria dans toutes les villes de l’Ontario je crois …), et en effet, c’est plutôt chouette :

DSCF4042 DSCF4044

Mais sinon, Kitchener, c’est un peu glauque, y’a pas mal de gens bizarre dans le centre-ville, et c’est assez connu pour ça apparemment. Pas mal de drogues circule dans cette zone.

Le soir, je prépare un hachi-parmentier à mon hôte avec une compote de pommes en dessert (merci Mam’), et il a apprécié. Car le couchsurfing, plus qu’un hébergement gratuit comme trop de gens le disent, est avant tout un échange ! De ce que vous voulez, d’histoires, de langages, de cuisine, de bon plans.

Le lendemain, je me foire pour le yoga, c’était à 9h, dur. Mais je joint Jeff à l’escalade. C’est trop bien ! J’aurai aimé découvrir cette activité bien plus tôt, même si j’ai toujours aimé escaladé n’importe quoi. J’ai fait une petite vidéo d’une montée. Quand je m’arrête un peu, c’est que j’en peux plus, c’est super fatiguant quand on est pas entraîné.

Je pars ensuite pour Owen Sound sous de la pluie fine ! 150km, 3 voitures, 4H. Ça s’améliore, mais peux mieux faire.

Je retrouve mon hôte Kathleen, et elle excause un de mes voeux, on va au parc de la péninsule de Bruce le lendemain !

Donc voilà, c’est juste génial :

DSCF4099modif DSCF4112modif DSCF4116modif

Les gens se baignent ici l’été, malgré que ça reste froid. C’est la Georgian Bay, à l’est du Lac Huron ! L’eau est très claire et d’un bleu magnifique. C’est une place prisée des plongeurs aussi, car il y a des navires échoué au fond.

On passe rapidement voir Tobermory, qui est à la pointe de la péninsule. Un ferry permet de rejoindre les Manitou Islands, mais ça ouvre qu’à partir de mai.

Je passe quelques jours vraiment sympa avec Kathleen, qui parle aussi français au passage. Elle me fait découvrir le bar hype (nasty) du coin, le Harb … Tout le monde dit que c’est de la merde, mais tout le monde y est. Moi j’ai bien aimé, vu que c’est ma première fois j’imagine. Aussi, on a fait un bon repas de pacques ! Sans chocolat ! Et j’ai appris un dicton :

Beer before liquor, you gonna be sicker. Liquor before beer, you’re in the clear.
(la bière avant la liqueur, tu vas être malade. La liqueur avant la bière, t’es bien)

Oué, c’est un peu des alcooliques ici.

Je reste à Owen Sound, mais je vais chez des autres gens, dans l’est de la ville cette fois. J’y rencontre Jade et Luke qui m’amènent chacun leurs tours dans des super coins ! Sauble Beach, quelques chûtes (je reviendrais sur les chûtes de l’Ontario dans un autre article), Blue Moutains, Port Elgin, une réserve indienne…

DSCF4158modif DSCF4193 DSCF4195 DSCF4222modif DSCF4251modif DSCF4253modif

Je parle beaucoup avec Luke, un gars simple, intelligent, et avec une belle vision du monde. Il est actuellement auto-entrepreneur. Il fait pousser des produits bio et les vends dans les marché l’été. L’hiver, il voyage. Son objectif étant de construire une ferme avec auberge et autres en Amérique du sud ! Il a 22 ans. Super gars !

vlcsnap-2014-05-03-15h54m36s149

Je reste presque une semaine avec eux. Un super moment.

Après ça, retour sur la route, direction Barrie, 100km à l’est. Je change de tactique avec ma pancarte de stop :

DSCF4277

Et ça marche ! Je suis pris par un couple super sympa car la dame aime ma pancarte (ils vont même suivre mes aventures maintenant). Je fini par faire le chemin en trois heures, avec trois voitures (encore), au lieu de deux heures normalement en voiture. Pas mal !

J’arrive à Barrie chez Wendy, une prof d’anglais ! Vraiment sympa, qui malgré avoir fait trois soirées de suites, m’a fait sortir un peu. Et du coup, mon anglais s’améliore à ses côtés. Je visite la ville, mais c’est vite fait, et on va ensemble à Wasaga Beach, la plus grande plage d’eau fraîche au monde ! Bon, là, y’a pas foule, forcément.

DSCF4276modif

DSCF4271modif

DSCF4270modif

DSCF4289modif

Le lendemain, je visite encore la ville, mais à vélo cette fois. Je sors un peu au nord. Le trail est vraiment pas intéressant, c’est que du bois, alors qu’on pourrait avoir une super vue sur le lac Simcoe si seulement il n’y avait pas des propriétés privées tout le long …

DSCF4280 DSCF4281

Le soir, on va chercher Mandy, la fille de Wendy, vers Toronto. La ville est plutôt jolie de nuit depuis l’autoroute (vous pourrez voir dans la future vidéo).

Mandy m’amène à Wuskoka Lake au nord de Barrie, alors qu’il pleut. Dommage, car ce coin à l’air vraiment cool ! On veut rejoindre une place ou elle faisait du cliff-jumping quand elle était plus jeune, mais maintenant, c’est une propriété privée, encore.  On a quand même pu voir le spot depuis un autre point de vue. J’aurai bien voulu tester ça !

DSCF4294modif

DSCF4299modif
DSCF4297modif

Là, j’écris sur mon pc qui n’est pas connecté à internet dans la place où je fait mon premier HelpX, toujours dans l’Ontario … Je vous raconterai ça plus tard en détails.

Advertisements

One thought on “Au fin fond du sud-ouest de l’Ontario

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s